De La Mahonnière

De La Mahonnière Cocker Spaniel Anglais

Cocker Spaniel Anglais

L'ALIMENTATION

L'ALIMENTATION

Avant tout il faut garder en tête que les chiens n'ont pas les mêmes besoins que l'homme!!

Ils doivent recevoir plus de protéines par kilo de poids (3 à 4 fois plus) et donc de viande. Ils ont des besoins caloriques plus importants (2000 calories pour un chien actif  non castré de 40 kg par exemple). Ils doivent aussi recevoir du calcium par une voie différente (ils ne peuvent consommer autant de produits laitiers et de légumes que l'homme).

Leur alimentation doit être adaptée à leurs besoins spécifiques, en fonction de leur poids, de leur âge, de leur activité... 
Un cocker adulte de 15kg, en bonne santé, a besoin d'environ 950 calories par jour.Un chiot en pleine croissance a besoin de deux fois plus de calories par kilo de poids qu'un adulte, alors qu'un vieux chien a besoin de 20% de calories en moins qu'un adulte!

Attention aussi, il faut savoir que l
es besoins en calories d'un chien ne sont pas linéaires : un chien de 20 kg n'a pas besoin de deux fois plus de calories qu'un chien de 10kg parce qu'il pèse deux fois plus.



Les chiots sont comme des enfants, ils ont besoin de suffisamment de nourriture pour être actifs tout au long de la journée et grandir. 

L'idéal, jusque 6 ou 7 mois, est de proposer la ration quotidienne en 3 repas fractionnés ( ou au moins en 2 repas si ce n'est possible autrement) à heures régulières. Cela favorise une bonne digestion (l'estomac des chiots n'atteind sa taille définitive que vers l'âge de 7 mois) et permet à leur transit de rester actif.

Après 7 mois, deux repas par jour peuvent être proposés : un le matin puis un en fin de journée.

 Il est important de fixer des horaires et de les respecter. 
Après la prise d'un repas, votre chien doit se "reposer" (pas d'agitation et encore moins de course!) afin d'éviter toutes gènes digestives. 

Si vous voyez votre chiot mordiller vos affaires, c’est qu’il fait ses dents, ce n’est pas parce qu’il a faim.



1) Les croquettes (alimentation sèche)

C'est l'alimentation que nous conseillons aux personnes qui viennent chercher un cocker chez nous.

La croquette apporte au chiot, puis au chien adulte, tout ce dont il a besoin au niveau nutritif pour bien grandir et être en bonne santé (à condition d'acheter de la qualité "premium")

A 2 mois votre chiot mangera environ 110/120g de croquettes par jour.  Les quantités journalières sont progressivement augmentées pour couvrir tous les besoins du chiot au fur et à mesure de sa croissance. A l'âge adulte il consommera envion 220g quotidiennement.


Voir 
ci-dessus, pour exemple, le tableau des portions quotidiennes, de la gamme de croquettes que nous conseillons, selon le poids du chien  (un cocker adulte pèse environ 15 kg). Dans tous les cas, se référer à ce qui est précisé sur votre sac de croquettes

La croquette permet également une action naturelle et mécanique de frottement sur les dents lors de la mastication.


Un apport plus important en eau est nécessaire lorsque votre chien consomme des croquettes, qui est une alimentation "sèche".



2) Les pâtés en boîte

Plus onéreuses que les croquettes, elles doivent toutefois être choisies avec soin, afin d'apporter à votre chien tout ce dont il a besoin. Il convient, tout comme pour les croquettes, de choisir une alimentation de qualité "Premium".

Cette alimentation dites "humide" favorisent les dépôts de tartre, car n'ont pas d'effet abrasif comme la croquette.

La pâtée est souvent trop grasse, elle est plus difficile à digérer et s'abîme rapidement à l'air.

Il faut savoir que la pâtée contient 70 à 80% d'eau, pour une même valeur nutritionnelle, le chien doit donc en ingérer une quantité bien supérieure qu'avec des croquettes. Ce qui entraîne la mauvaise habitude de se «goinfrer», une digestion plus difficile, des flatulences et souvent des selles plus molles, plus importantes et odorantes.


Pour les chiens âgés ayant des difficultés à se nourrir les pâtées sont plus faciles à avaler. Dans l'ensemble, elles sont plus adaptées pour les chiens difficiles à nourrir ou qui ont peu d'appétit.



NB . Dans le cas d'une alimentation industrielle toute prête, comme les boîtes ou croquettes, il existe plusieurs niveaux de qualité :

Les aliments de très bonne qualité, dits « santé » ou « premium » qui seront adaptés à chaque chien en fonction de sa race, de son âge, de son niveau d'activité. Vous trouvez ces aliments chez votre vétérinaire,dans les circuits spécialisés ou dans les animaleries. 

Les aliments standards, que l'on trouve dans la grande distribution, et qui sont de moins bonne qualité.

Nous conseillons bien évidemment les aliments prémium, fabriqués à partir d'ingrédients de qualité supérieure ayant un niveau nutritionnel et une digestibilité plus élevés.




3) L'alimentation "maison" :

Une alimentation "maison" non équilibrée exposera votre chien à des carences qui dégraderont son état de santé à moyen ou court terme. Choisir de nourrir son chien avec une ration ménagère sous-entend donc d'être très rigoureux sur la préparation des repas, qui doivent être adaptés aux besoins spécifiques de votre chien.

Elle a des avantages :

--> On peut contrôler la qualité des ingrédients, proposer de ce fait une alimentation exempt (ou presque) d'additifs.


--> On peut faire du "sur mesure" en adaptant les recettes aux contraintes nutritionnelles spécifiques à un animal en particulier

--> On peut contrôler plus facilement l'apport en glucides et lipides.

Une ration ménagère classique doit obligatoirement être composée de viandes/poisson/abats et/ou oeuf , de légumes, de féculents, d'huile végétale et d'un complément alimentaire minéralo-vitaminique. Tout cela en respectant un dosage précis de chaque ingrédient.

La viande, le poisson, et les oeufs apportent des proteines principalement (un chien adulte de 15 kilos a besoin d'au moins 25g de protéines pures par jour), mais aussi des lipides (un chien adulte de 15kg a besoin de 14g de lipides par jour), du phosphore, de la vitamine B12 ainsi que de l'acide arachidonique. C'est l'aliment de base de l'alimentation maison. 

Toutes les viandes peuvent être données (porc bien cuit, poulet, dinde, boeuf...).


Il y a deux paramètres à prendre en compte pour connaître la quantité exacte à donner : 

- Le besoin en protéines de votre chien qui dépendra de son gabarit, de sa race, de son âge, de son activité, de sa santé...etc

- La quantité de protéines apportée par la source de viande/poisson choisie. 


Les légumes apportent des fibres pour le transit et le confort digestif, de l'eau ainsi que certaines vitamines et minéraux. . Une carence en vitamines peut causer de nombreux problèmes comme une cécité, un affaiblissement du système immunitaire, des lésions de la peau et une sensibilité aux infections. Une carence en minéraux est responsable de nombreux problèmes comme une fragilité osseuse, une anémie ou une mauvaise conduction nerveuse. 

De 5% a 10% des besoins énergétiques du chien doivent être apportés sous forme de légumes

Vous pouvez tout à fait acheter des légumes surgelés ou en conserve. Ils doivent être donnés bien cuits ou en purée. Il est important de varier les légumes proposés, les vitamines étant présentes en différentes quantités dans chacun d'eux.

Quelques exemples de légumes autorisés : potiron, panais, navets, haricots verts, courge, céleri branche, mâche et salade verte (cuites), fenouil, courgette, épinards (sauf en cas de maladie rénale), carottes et betteraves (sauf chez les chiens diabétiques concernant ces 2 derniers, riches en glucides).

Il est recommandé de cuire les légumes, qui seront ainsi mieux digérés par votre chien (mais pas de cuisson trop lente, qui favorise la déperdition des vitamines).

Légumes à éviter : Les choux et autres légumes de la même famille doivent être donnés avec modération, de même que les légumineuses (pois, lentilles..) car ils entrainent souvent des problèmes digestifs. Evitez également les tomates qui, même cuites et pelées, peuvent être irritantes pour le système digestif, ainsi que dans la classe des fruits, le raisin, même sec.

Légumes toxiques : oignon, échalotte, ail et ciboulette sont extrèmement toxiques sous toutes leurs formes - crus, cuits ou deshydratés - (en raison des dérivés souffrés qu'ils contiennent) ; ainsi que le poireau (trop fibreux), l'avocat et les pommes de terre crues.


Les féculents (riz, pâtes, pommes de terre cuites...) apportent de l'énergie principalement sous forme d'amidon à votre chien. Ces glucides lui sont indispensables. Ils permettent aussi d'aider à réguler son transit.

Il convient d'éviter les féculents complets (moins digestes) et de bien les cuire, sans ajout de sel ni de matière grasse. 

L'huile végétale apporte énergie et surtout des acides gras essentiels : les fameux omégas 3 et 6.

Il est possible d'utiliser de l'huile de colza crue. L'huile de noix et l'Isio 4 conviennent également, mais on un ration Oméga 3/Oméga 6 moins intéressant. L'huile d'olive contient trop peu d'acides gras essentiels. Quant à l'huile de tournesol et l'huile de pépins de raisin, elles sont extrèmement riches en Oméga 6 et quasiment pas en Oméga 3. Mieux vaut donc ne pas les utiliser.

Il est également possible de donner une fois ou deux dans la semaine de l'huile de poisson (saumon, hareng, sardine...) qui apporte à ses rations des Omégas 3 sous les formes EPA et DHA introuvables dans les huiles végétales.


Le complément minéralo vitaminique est indispensable, car les autres ingrédients ne contiennent quasiment pas de calcium, pas assez d'oligo éléments et de vitamines . Les carences entraineraient une déterioration de la santé de votre animal à long terme (troubles cutanés, rénaux, squelettiques, digestifs... mais aussi moindre résistance aux maladies et fatigue). Ce complément permet de couvrir les besoins en 40 vitamines et minéraux 
(une ration ménagère équilibrée doit couvrir environ 50% des besoins nutritionnels, le complément m&v apporte le reste)

Le choix de ce complément alimentaire doit être fait en en discutant avec votre vétérinaire et en fonction des besoins nutritionnels de votre chien.



4) Les "restes" de table

Une alimentation équilibrée et sans excés permet d'éviter de nombreuses maladies et augmente l'espérance de vie de votre chien.

S'il vous arrive de lui donner certains restes, cela doit être occasionnel. 

Aliments à éviter : les plats en sauce, les aliments sucrés, ceux contenant du chocolat, les croûtes de fromage (en grande quantité), le raisin,  ainsi que les légumes " toxiques" et "à éviter" détaillés plus haut.

Sont également déconseillés les petits os ou les arêtes qui eux peuvent le blesser (perforation du tube digestif, de l'intestin.. pouvant entraîner une septicémie). De plus un l'os contient une quantité de minéraux (cendres) très élevée. Leur consommation peut engendrer une constipation, ou encore aggraver des troubles urinaires si votre animal y est sensible. Il ne contient ni calcium ni phosphore et n'a au final que peu d'intérêt pour votre chien.




Nb 1 : Les friandises spécialisées peuvent être données en récompense (lors d'une séance d'éducation par exemple), mais ne doivent pas être données quotidiennement et sans raison. Elles sont une source calorique importantes.



Nb 2. Nous donnons à nos chiennes deux comprimés de levure de bière par jour. La levure de bière est un complément alimentaire naturel dont les bienfaits 
sont nombreux. Elle ajoute des prébiotiques à leur ration alimentaire (ces derniers seront particulièrement utiles pour accompagner les transitions alimentaires et pour entretenir le microbiote du chien, les « bons » micro-organismes qui peuplent son intestin et dont le rôle est important dans le maintien d’un bon transit intestinal ainsi que dans l’immunité), elle accroit donc la résistance aux infections en stimulant le métabolisme général du chien. Elle supplémente également leur ration en vitamines du groupe B (des micronutriments qui peuvent aider à maintenir la beauté du pelage de votre animal, limite la chute des poils, l infestation de puces et les allergies de peau ).

Attention!! La levure de bière apporte des vitamines…mais pas toutes les vitamines nécessaires au chien. Autrement dit, elle ne remplace pas un complément minéralo-vitaminique obligatoire lorsque vous nourrissez votre chien avec une alimentation maison.